Les processus cellulaires énergétiques et le vieillissement humain

jeudi 07 octobre 2021 | Activités

Conférence virtuelle seulement



Conférencier : Martin Picard, Ph. D.

  • Professeur agrégé de médecine comportementale (en psychiatrie et neurologie)
    Columbia University Irving Medical Center (CUIMC)
    Columbia University

Date 

7 octobre 2021, midi à 13 h

Lieu

Conférence avec lien Zoom seulement

Résumé | Le facteur clé qui caractérise la vie est le flux d’énergie. La transformation d’énergie au sein de l’organisme et des cellules humaines se retrouve principalement dans les mitochondries, les anciennes bactéries devenues complices dans l’évolution des formes de vie multicellulaires complexes, ayant mené à la Femme et l’Homme qui ressentent, pensent, et sont animés d’une conscience. Tout comme la vie est possible grâce au flux d’énergie, la perte de vitalité et éventuellement la perte de vie avec le vieillissement s’accompagnent d’un changement au niveau des processus énergétiques cellulaires. Cette présentation traitera de données in vitro qui supportent cette hypothèse, ainsi que d’une approche qui capitalise sur la pousse des cheveux pour capturer des informations longitudinales sur les mitochondries, le processus de vieillissement, et sa réversibilité.

Biographie

Martin Picard, Ph. D., a obtenu son baccalauréat spécialisé en neuro-immunologie et son doctorat en Biologie mitochondriale du vieillissement à l'Université McGill. Il est ensuite passé à l'Université de Pennsylvanie pour un stage postdoctoral au Center of Mitochondrial and Epigenomic Medicine (CMEM) avec Doug Wallace. À ce centre de recherche, il a travaillé sur les interactions mitochondries-mitochondries, la reprogrammation mitochondriale de l'(épi)génome nucléaire et la pathophysiologie du stress mitochondrial avec Bruce McEwen à l'Université Rockefeller. Il a rejoint le corps professoral du Columbia University Irving Medical Center (CUIMC) en 2015.

Le laboratoire de psychobiologie mitochondriale du Dr Picard étudie les mécanismes de communication entre le cerveau et le corps en se concentrant sur les mitochondries. Les chercheurs et les stagiaires du programme de recherche translationnelle du Dr Picard combinent des approches cliniques, cellulaires et informatiques afin d'examiner comment les expositions psychosociales ont un impact sur la structure et les fonctions des mitochondries et, en retour, comment les perturbations énergétiques au sein des mitochondries influencent les principaux processus cerveau-corps impliqués dans la santé durable, la résistance au stress, la cognition et le vieillissement.

Avec leurs collaborateurs, ils mènent des projets allant de l'organite à l'organisme pour élucider les principes énergétiques qui façonnent la santé humaine tout au long de la vie. L'équipe du Dr Picard a développé un indice de santé mitochondriale/mitochondrial health index (MHI) pour étudier la connexion cerveau-mitochondrie, identifié de nouvelles structures membranaires pour la communication mitochondriale chez l'homme, montré que l'ADN mitochondrial acellulaire (cf-mtDNA) est une molécule inductible par le stress psychologique détectable dans le sang et la salive, développé un modèle de durée de vie cellulaire qui récapitule les trajectoires moléculaires longitudinales du vieillissement humain in vitro, et découvert que le grisonnement des cheveux humains est réversible et lié au stress de la vie.

Information

Zoom

Meeting ID : 837 0023 7373

Mot de passe : cSJV0y

Télécharger l'affiche



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager