Fiche du chercheur

Alan A. Cohen

Alan A. Cohen, professeur-chercheur

Centre de recherche sur le vieillissement, géroscience

Centre de recherche du CHUS, santé - populations, organisation et pratiques

Faculté de médecine et des sciences de la santé, axe santé, populations et services

Département de médecine de famille et de médecine d'urgence, Hôtel-Dieu de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 821-8000, poste 72590
Courriel | Alan.Cohenanti-spam@anti-spamUSherbrookeanti-spam.anti-spamca



Champs d'expertise

  • Statistiques : Méthodes pour simplification des variables (Analyses des composantes principales, Analyses des facteurs, etc.), Modèles de régression (linéaire, logistique, Poisson, multi-niveaux), modèles bayésiens, Simulation de processus naturels, Représentation graphique de données complexes et de systèmes complexes, et solutions à colinéarité dans des modèles de régression.
  • Vieillissement : Démographie, mécanismes physiologiques, relation avec le développement, et théories évolutionnaires
  • Démographie : démographie formelle (mathématique) Modèles de Age-period-cohort, 'Lexis diagrams'
  • Physiologie : Réseaux de régulation sur de longues échelles de temps, Métabolisme, Antioxydants et systèmes de stress oxydatifs.
  • Épidémiologie et Santé des populations : indices pour surveillance des maladies, Analyse géographique, Modélisation des facteurs socioéconomiques de la maladie, Épidémiologie de la malaria.
  • Écologie et évolution : Théorie sur les histoires de vie, Biologie aviaire, Écologie de l’évolution, Écologie de la physiologie animale.

Réalisations représentatives

  • Développement d’une nouvelle théorie de l’évolution du vieillissement, la théorie des « contraintes systémiques ».
  • Organisation d’un symposium au congrès annuel de The American Association for the Advancement of Science sur les conséquences potentielles des thérapies anti-âge sur la croissance de la population.
  • Développement d’une méthode innovatrice de mesure de la dérégulation physiologique à partir des biomarqueurs sanguins facilement disponibles en clinique.
  • Réfutation de la théorie évolutionnaire de la ménopause et proposition d’une théorie alternative.

Publications

Partager