La perte d’odorat et certaines maladies sont intimement liées

mardi 21 décembre 2021 | Actualités

Rona Graham et son équipe travaillent sur la détection des problèmes d’odorat, ses impacts et ses traitements chez les personnes ainées.



Rona Graham, professeure-chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie – CHUS et à l’Université de Sherbooke, fait partie des chercheurs impliqués dans les études sur l’olfaction. Elle et son équipe travaillent présentement sur la détection des problèmes d’odorat, ses impacts et ses traitements, notamment chez les personnes ainées. Des études sont présentement en cours et de nouvelles percées à ce sujet permettront de contribuer au développement de traitements pouvant aider les patients souffrant de la Maladie de Huntington, mais aussi d’autres conditions de santé.

« Mieux comprendre les problèmes d’odorat nous permet de mieux prendre en charge certaines conditions de santé », explique la chercheuse Graham. Des études ont montré des liens entre des problèmes d'odorat et certaines maladies, dont la maladie de Huntington, une condition héréditaire qui affecte certaines cellules nerveuses dans le cerveau. Les personnes souffrant de cette maladie ont notamment des spasmes involontaires, sautes d'humeur, difficultés de concentration et pertes de mémoire. « Moi et mon équipe effectuons des recherches approfondies pour découvrir pourquoi une telle maladie provoque des problèmes olfactifs chez les patients atteints », poursuit Rona Graham. Les recherches sur l’olfaction sont d’autant plus d’actualité présentement avec la pandémie de COVID-19 qui nous touche et pour laquelle la perte d’odorat est un symptôme.

Cette thématique vous intéresse et vous souhaiteriez donner un petit coup de main?

Vous pouvez prendre part à l’étude en remplissant ce sondage en ligne



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager